Open events

Femmes-territoires, espaces des pulsions

Event #1316
Femmes-territoires, espaces des pulsions
When: 

Saturday, May 26, 2018

11:00 - 12:00
Add to your calendar
Where: 

Classroom - CL 126

Series: 
Association event
Who can attend: 
General public
Language: 
French

Dans Le corps des bêtes, l'enfant Mie devient loutre, grue, ours; elle apprend son corps et sa féminité en faisant siennes les caractéristiques des animaux qui l'entourent. Elle emprunte à la plage sa robe de sable et se projette dans la nature en espérant que celle-ci lui révèle le secret du " sexe des humains ". Sa mère, Noé, n'a besoin d'aucun mécanisme d'imagination pour retrouver un état primaire, elle est bête, elle est toute entière pulsion, érotisme, animalité. Elle s'avère, par sa sauvagerie et sa liberté primitive, un prolongement de la nature qu'elle habite et possède à la fois. Comme les terres qui entourent le phare habité par le clan Borya, elle reste insaisissable, sauvage, dangereuse.

Les femmes dans les romans d'Audrée Wilhelmy ont cette caractéristique romantique, gothique, d'être en synergie complète avec leur environnement, voire d'en incarner les caractéristiques les plus fortes. Quand ce n'est pas la sauvagerie de la forêt ou de la haute mer, ce sont les bêtes de la ville qui viennent renforcer l'état sauvage de la féminité, autour de laquelle les hommes gravitent et se transforment.

À travers l'exploration des figures de Mie (Le corps des bêtes), Noé (Oss, Le corps des bêtes), Phélie Léanore et Lottä Istvan (Les sangs), cette conférence illustrera que, dans la fresque romanesque qu'elle produit un livre à la fois, les femmes ne sont pas seulement celles par lesquelles l'érotisme advient, elles sont également celles par lesquelles la nature reprend ses droits.

Avec le soutien financier du Fonds de soutien pour les séances interdisciplinaires de la Fédération des sciences humaines.

Conférencières : Audrée Wilhelmy, Écrivaine, Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ), Université de Montréal